Bientôt Grand Frère : 3 pièges à éviter pour une arrivée de bébé en douceur

grand frère et bébé

Ça y est ! L’heureux événement arrive. Vous êtes enceinte. La venue de bébé va bouleverser la famille, votre enfant en premier. Devenir l’aîné est une étape cruciale. « Le grand frère peut remplacer le père. Pas en autorité, mais en exemplarité », disait Yamienski, écrivain polonais. Comment préparer la naissance pour que votre enfant vive au mieux cette nouvelle fratrie ? Calinoos vous dévoile trois pièges à éviter et le futur grand frère prendra ses nouvelles fonctions comme la plus belle promotion de sa vie.

1. Laisser croire le grand frère qu’il est remplacé

Enfant unique ou cadet, le petit devient « le grand ». Seulement voilà, il risque de penser que vous le remplacez. Il culpabilise et imagine que son attitude a généré votre envie de maternité.

Votre rôle est donc de le rassurer. Vous l’aimez. La place qu’il tient dans votre cœur ne change en rien ! Montrez-le lui.

Comment faire ? N’attendez pas l’accouchement ! 

👶 Consacrez-lui du temps. Avant et après l’arrivée de bébé, partagez de chouettes moments d’échange : le bain, le lever après la sieste, jeux de société, promenades. Peu importe ! L’essentiel est qu’il bénéficie d’instants, seul avec papa et maman.

👶 Annoncez-lui votre grossesse. Il doit l’apprendre par ses parents et non pas par hasard. Quand ? Question pertinente. Trop tôt, les 9 mois lui paraissent interminables. Trop tard, il peut se sentir mis de côté.

L’article : annoncer sa grossesse à ses proches pourrait vous intéresser.

Notre stratagème préféré chez Calinoos ? Les livres ! Nous vous conseillons « Quand j’étais dans ton ventre » de Sophie Furlaud et Samir Senoussi, illustré par Vincent Bourgeau. Pourquoi ? Car il s’adresse à l’aîné et fait référence à sa propre histoire. On parle du bébé à travers le grand frère. Très astucieux, voire stratégique. Car c’est en lui racontant sa naissance et la manière dont il a grandi en vous qu’il comprend et accepte la venue du petit frère ou de la petite sœur. Pensez à lui montrer les échographies.

 

2. Susciter la jalousie – Bientôt grand frère mais toujours

Entre 1 an et trois ans, l’enfant vit une période dite autocentrée. Il se focalise sur ses besoins et ses envies : câlin, manger, jouer.

Deux ans d’écart sont nécessaires pour endosser le rôle de grand frère. Avant, l’enfant n’a pas encore construit son identité. Le risque de rivalité est donc plus important, surtout si les deux sont du même sexe.

C’est par l’empathie que vous écartez le sentiment de jalousie. Mettez-vous à sa place, tenez compte de ses émotions. Montrez-lui que vous le comprenez.

Chaque enfant est unique, évitez toujours la comparaison dans la fratrie.

Notre secret « anti jalousie » ?

👶 Faites-le participer à ce nouveau bonheur. Votre enfant doit être acteur de l’arrivée de bébé. Si s’affirmer comme grand frère reste encore compliqué, il peut cependant prendre plaisir à préparer la venue du nourrisson.

Associez-le  :

  • à la décoration de la chambre de bébé ;
  • au choix des doudous, du prénom, du faire-part de naissance, etc.

Emmenez-le acheter la layette de bébé et pensez aux duos tee-shirt/body personnalisés : son nom, numéro un, « futur grand frère ». À vous de décider !

👶 Portez-lui une attention particulière. Préparez-lui une boîte spéciale où il trouvera le nécessaire pour apprendre à devenir grand frère. Composez-le selon vos envies :

  • un livre ;
  • un cahier et un crayon ;
  • des photos de sa chambre et de celle du bébé ;
  • n’oubliez pas quelques friandises 😉.

 

3. Surprotéger le bébé des gestes de son grand frère

Quel que soit l’âge de votre enfant, il a une vraie place à prendre dans la fratrie. Il doit sentir votre confiance vis-à-vis du nouveau-né. Dès le berceau, autorisez-le à caresser doucement la petite tête blonde (ou brune). Apprenez-lui les gestes quotidiens pour accompagner son frère ou sa sœur en toute sécurité. Il cumule ainsi moment de complicité et estime de soi.

👶 Quelques conseils pour qu’il devienne un super grand frère :

  • offrez-lui un poupon pour qu’il s’entraîne aux câlins, baisers et joue à la maman sans danger ;
  • insérez, dans son kit personnel, une liste des bonnes pratiques avec un nourrisson sous forme de jeu ou de cartes : « je peux/je ne peux pas » ;
  • montrez-lui comment diriger le landau et donnez-lui officiellement un « permis poussette » ;

Enfin, laissez-leur des temps seuls entre frères et sœurs (jeux, sieste, bain) pour inciter à la complicité.

 

Calinoos vous a partagé 3 bonnes idées pour que le futur grand frère se souvienne de cette expérience comme un vrai bonheur familial. Laquelle avez-vous préférée ?

Retrouvez plein d’idées cadeaux sur la boutique.

Source : La maison des maternelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.